Bukavu : 23 familles victimes de démolitions campent à Ruzizi 1er

Une vingtaine de familles réclament leurs parcelles sur le site dit « Vanny Bishweka » vers la frontière de Ruzizi 1er dans la commune d’Ibanda à Bukavu (Sud-Kivu). Femmes, hommes et enfants campent dans ces parcelles depuis jeudi 22 août. Ils jurent de ne pas quitter ce lieu jusqu’à ce que les autorités leur disent clairement à qui cette concession a été cédée.

« Nous avons subi une démolition méchante. Mais, après démolition le gouverneur de province sortant avait promis l’indemnisation (...) Mais, à notre grande surprise – pendant qu’on attendait notre indemnisation – on nous informe que des bulldozers sont dans nos parcelles en train de terrasser au profit d’un particulier », a expliqué Ghislaine Nshokano Namegabe, la représentante des victimes de la démolition de Ruzizi 1er.    

/sites/default/files/2019-08/02._240819-p-f-bukavuvictimes_de_la_demolition_de_ruzizi_1e.mp3

Sur décision du gouverneur du Sud-Kivu, la démolition des maisons construites aux environs de la frontière Ruzizi 1er, entre la RDC et le Rwanda, avait été effectuée en octobre 2018. Selon les autorités provinciales, l’opération visait les constructions anarchiques sur le domaine public, là où devrait être construit un marché transfrontalier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner