Ituri : l’UNPC dénonce « le musèlement » de la presse après interpellation de 4 journalistes au parquet

L’Union nationale de la presse du Congo (UNPC) de l’Ituri, dénonce des manœuvres visant à « museler » la presse dans cette province. Dans une déclaration faite lundi 9 septembre à Bunia, son président, Sadiki Abubakar, a déploré l’interpellation des quatre journalistes au parquet de grande instance de l’Ituri.

Selon Sadiki Abubakar, les journalistes Richard Pitua, Nicolas Sete, Placide Shirsan et Paprino Tshombe ont été entendus depuis lundi 2 septembre, à propos des émissions qu’ils ont animées sur l’affaire des lingots d’or vendus par le gouvernement provincial.  

« Nous sommes sidérés de constater que la liberté d’expression n’est pas garantie en Ituri. Il y a actuellement des stratégies qui sont mises en œuvre pour faire taire tous ceux qui veulent donner un avis contraire ou (dénonent) un quelconque mal en Ituri », a fustigé Sadiki Abubakar.

L’UNPC, section Ituri, fustige également la suspension pour une durée indéterminée d’un journaliste de la télévision nationale, la RTNC.

Ce dernier est accusé de s’être attaqué au gouverneur dans une analyse publiée sur les réseaux sociaux.

Le président de l’UNPC Ituri demande l’intervention du chef de l’Etat pour que la liberté de la presse, qui est garantie par la constitution du pays, soit réellement respectée.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner