RDC : 7 personnes tuées à Oicha

Six civils et un soldat ont été tuées la nuit de dimanche dernier à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu), dans des circonstances qui demeurent encore floues. Selon les premiers témoignages recueillis lundi 23 septembre par Radio Okapi, les six civils ont été tués par un soldat incontrôlé des FARDC au quartier Tanambo. La population en colère a, à son tour, tué un militaire qui était en état de d’ébriété.

Aux environs de 19 heures, dimanche, sous une pluie battante, la population d’Oicha a été surprise par des coups de feu. Tout serait parti d’une altercation entre un militaire incontrôlé des FARDC, qui s’était introduit dans la maison d’une famille vivant au quartier Tamambo, situé au nord de cette commune rurale de Beni.

Le militaire a tiré à bout portant sur six personnes (deux hommes et quatre femmes, parmi lesquelles l’épouse de l’ancien chef du quartier). Deux autres personnes ont été grièvement blessées dans cette fusillade, selon Janvier Kasereka, rapporteur de la société civile du territoire de Beni.

« Six personnes tuées, qui sont les civils, plus maintenant un militaire qui a été aussi étranglé par des jeunes manifestants dans la nuit d’hier. Quand ils étaient en train de manifester, ils ont retrouvé un militaire dans un état de d’ébriété et ont commencé à l’étrangler et il est mort sur place. Ce qui fait le total de sept personnes tuées », a-t-il détaillé.

Contacté par Radio Okapi, le major Mak Azukayi, porte-parole des opérations Sokola 1 dans le secteur grand nord, indique que le commandant des opérations et l’avocat général des FARDC près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu se sont rendus sur le lieu et les enquêtes sont en cours. Il promet de se prononcer à l’issue de ces enquêtes, tout en appelant la population locale au calme.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner