Nord-Ubangi : le gouverneur plaide pour le rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains

Le gouverneur de la province du Nord-Ubangi, Izato Koloke plaide pour le rapatriement volontaire des réfugiés centrafricains. Ils sont évalués à plus de 90 000.

Ces réfugiés ont fui l’insécurité dans leur pays, créée par des groupes armés. Le gouverneur Izato Koloke a émis ce vœu le samedi 19 octobre lors de la présentation de son plan d’action

Selon lui, ce rapatriement est une nécessité parce que, note-t-il, certains réfugiés sont accusés de multiples exactions dans la province.

Leur présence dans des sites de transit ou des familles d’accueil attire aussi des rebelles à commettre des forfaits sur les populations locales.

Le 10 septembre dernier, des combattants Anti-Balaka ont fait incursion à Kpetene et Mbangaloko, localités périphériques de Gbadolite. Ces assaillants ont tué ainsi 50 villageois, puis incendié 38 habitations. Ils ont également pillé un grand nombre de bétails sous l’œil impuissant du gouvernement provincial.

Le chef de l’exécutif provincial promet de mener un plaidoyer pour que soit lancé le rapatriement volontaire de tous les réfugiés centrafricains, basés dans sa province. Leur présence, a-t-il estimé, devient source d’insécurité et, par conséquent, un défi pour le développement du Nord-Ubangi. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner