Justice : le seigneur de guerre Frederic Masudi face à ses victimes à Bukavu

Le procès qui oppose le ministère public au seigneur de guerre Frederic Masudi Alimasi alias Kokodikoko a permis de mettre le bourreau face à ses victimes, estimées à 307.

Arrêté en Avril dernier, Frederic Masudi Alimasi, est poursuivi par le ministère public pour des exactions commises en territoire de Shabunda en 2018. Les audiences de plaidoiries ont effectivement débuté vendredi 25 octobre au tribunal militaire de garnison de Bukavu siégeant en matière répressive au premier degré.

Les avocats de la partie civile affirment que des villages entiers ont été attaqués par ces miliciens, commettant des actes de viol, torture et pillage des biens. 

Quelques victimes présentes au procès affirment que 27 personnes ont été tuées au cours des attaques dans différents villages. Les avocats des victimes parlent aussi de la disparition forcée des personnes qui ont été amenées par ce groupe armé en brousse, et qui n’ont jamais été retrouvées. 

Ainsi, pour environs 307 victimes de la milice de Kokodikoko, la partie civile exige réparation allant de 5000 à 50 000 USD pour chacune des victimes. Enfin, les victimes des exactions de Kokodikoko demandent une prise en charge médicale et psychologique à l’Etat Congolais. L’audience de lundi 28 Octobre 2019 sera consacrée au réquisitoire du ministère public.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner