Sud-Kivu : l’insécurité empêche l’accès des humanitaires aux déplacés à Fizi

L’accès des humanitaires aux déplacés reste limité dans les hauts et moyens plateaux de Fizi à cause de l’insécurité. La situation humanitaire reste préoccupante et de nouvelles vagues de déplacés sont enregistrées en début cette semaine, indique la note d’information de Ocha rendue publique à Bukavu ce week end.

 Les dernières nouvelles vagues des déplacés sont composées de 3000 personnes. Elles se sont dirigées vers Mikenge et les moyens plateaux de Fizi. Le mardi 22 Octobre dernier, le reste de la population de Mikenge a encore fui vers les moyens plateaux de Fizi, d’autres dans la brousse.

Ceci est un déplacement préventif suite aux violents combats qui sont signalés à Kivogogerwa, Kiluwe, Makaina, Kigazura, Mikalati, Kamombo et de Gitasha. Environ 400 personnes se sont réfugiées   à la Base opérationnelle temporaire de la MONUSCO/Mikenge. La note d’information humanitaire de Ocha qui livre ces informations indique que l’accès des humanitaires dans cette zone est très limité à cause de l’insécurité.

D’importants besoins en abris, articles ménagers, santé et vivres restent non couverts dans les différentes communautés en conflit.

Pendant ce temps, Ocha note qu’environs 100 000 déplacés du mois de septembre dernier ont commencé à recevoir des vivres du PAM dans le secteur de Tanganyika territoire de Fizi. Les bénéficiaires reçoivent une ration initiale de 15 jours.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner