Néhémie Mwilanya s’oppose à l’entrée des troupes étrangères en RDC

Le coordonnateur du Front commun pour le Congo (FCC), Néhémie Mwilanya, s’est dit opposé à l’idée de voir les troupes étrangères combattre les groupes armés sur le territoire national.

« Ces pays qui sont en état de belligérance pourraient en découdre sur le sol congolais et les victimes collatérales seront les populations congolaises », a estimé l’élu du territoire de Fizi (Sud-Kivu), au cours d’un point de presse dimanche 27 octobre à Lubumbashi.

« Moi, personnellement, j’exprime les réserves concernant les plus profondes sur une telle initiative pour des raisons simples. La première, c’est que ces pays qui devraient envoyer leurs troupes sur notre territoire, sont quasiment en état de belligérances aujourd’hui. Donc, vous imaginez que nous nous allons leur offrir notre territoire pour qu’ils viennent en découdre maintenant chez nous et les victimes collatérales évidemment, ce sont nos populations », a redouté le coordonnateur du FCC. 

En outre, selon lui, une telle initiative, et dans les conditions actuelles, va davantage exacerber la tension sur place. 

Vous pouvez l'écouter ici:

/sites/default/files/2019-10/291019-p-f-kinshasa_invite_nehemie_mwilanya_sur_insecurite_fizi_minembwe_et_speculations_mutualisation_des_forces_fardc_et_pays_voisins.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner