Sud-Kivu : Ganda Abdourahamane (MONUSCO) parle des besoins d’assistance humanitaire « urgents et cruciaux » aux déplacés de Mikenge

Près de trois mille personnes déplacées internes ayant trouvé refuge autour de la base de la MONUSCO à Mikenge, dans le territoire de Mwenga (Sud-Kivu), sont confrontées à plusieurs difficultés.

C’est le constat fait par une mission d’évaluation conjointe conduite par la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) avec la participation du Bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l’homme (BCNUDH), du Programme alimentaire mondial (PAM), du Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) et du Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR).

Il y a quelques semaines, ces déplacés avaient fui les affrontements intercommunautaires en cours marqués par l'activisme de groupes armés, les assassinats ciblés et les incendies criminels dans les territoires de Fizi et de Mwenga.

Le chef de la MONUSCO à Uvira, Ganda Abdourahamane parle de la situation de ces déplacés, dans cet entretien avec Fiston Ngoma.

/sites/default/files/2019-11/web-08._061119-p-f-uvira_invite_ganda_abdourahamane_chef_monusco_uvira_sur_les_deplaces_.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner