Le Potentiel : Félix Tshisekedi prépare 2023, une Majorité présidentielle populaire en gestation

Revue de presse congolaise du jeudi 7 novembre 2019.

Il trône au sommet de l’Etat depuis la présidentielle de décembre 2018, mais il garde toujours les yeux rivés sur le prochain round électoral de 2023. A l’instar d’autres formations politiques qui affûtent déjà leurs armes, le chef de l’Etat Félix Tshisekedi ne ménage pas sa monture, fait remarquer Le Potientiel, qui cite « des indiscrétions glanées dans les milieux de l’UDPS. »

Selon ces sources, un projet est mis en place pour « fédérer plus de forces politiques autour de l’UDPS pour créer une Majorité présidentielle populaire (MPP), celle qui accompagnera Félix Tshisekedi en 2023.

Dans son analyse, le journal estime que la coalition FCC-CACH devrait en principe se désintégrer peu avant 2023. Au sein de l’UDPS, en tout cas, son aile dure, Vital Kamerhe est plus perçu comme un adversaire à fragiliser plutôt qu’un allié sur qui compter. En réalité, la MPP va partir de la configuration actuelle de la Majorité parlementaire, formée entre le FCC et le CACH, sans oublier l’AFDC de Modeste Bahati Lukwebo. L’UDPS attend grignoter çà et là pour élargir son cercle d’influence. Des contacts sont déjà pris, autant dans le FCC que dans le CACH.

Toujours en politique, Le Phare s’intéresse aux commissions de l’Assemblée nationale et informe que Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi et Pierre Lumbi… se partagent les postes. C’est le compromis auquel sont parvenus, mercredi 6 novembre, sous la supervision du rapporteur de la chambre basse.

Le quotidien signale, à titre indicatif, que le MS/G7 prend la présidence de la Commission Infrastructures, Aménagement et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. L’AMK va piloter la Commission des Droits de l’Homme tandis que le MLC/ADN va contrôler la Commission Socio-Culturelle.

Outre la présidence de trois commissions précitées, les groupes parlementaires de l'opposition auront chacun les 1ère et 2e vice-présidences d'une commission sur trois, complète Forum des As. Deux postes de rapporteurs ont été accordés aux groupes parlementaires katumbistes. Les Relations Extérieures au MS-G7, Genre, Famille et Enfant à l'AMK. Le MLC se contentera du poste de 2ème vice-président du Comité de sages.

Congoprofond.net reste dans les encablures de l’Assemblée nationale pour évoquer les deux propositions de loi soumises par le député Guy Mafuta. Il s’agit de « Droit de grève » et « Juge de l’urgence. »

En ce qui concerne par exemple le droit de grève, Me Guy Mafuta propose de revoir les principes fondamentaux du droit de grève qui, selon la constitution congolaise dans son article 123, doivent statuer par une loi. Pour l’élu de Tshikapa, le législateur n’a pas tracé de contour ni limite quant à l’exercice de ce droit fondamental reconnu par la constitution.

Dans le volet sécuritaire, Actualité.cd indique qu’au moins 16 personnes ont été tuées dont 6 militaires dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 novembre dans la localité de Kokola, à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Beni, sur la nationale numéro quatre (RN4), près d'Eringeti (Nord-Kivu).

Le média en ligne précise que ce nouveau bilan a été donné par Kivu Security, le projet commun du Groupe d’Etude du Congo et Human Right Watch. La même source renseigne que 21 personnes ont été enlevées au cours de cette attaque. Le premier bilan fourni plus tôt dans la journée par la société civile faisait état de 10 civils tuées par armes à feu ou armes blanches.

Dans un autre registre, l’Agence congolaise de presse (ACP) indique que le père et professeur émérite, Léon de Saint Moulin, décédé le 24 octobre 2019 à Kinshasa, a été élevé à titre posthume, sur décision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au rang de commandeur de  l’Ordre de héros nationaux Kabila-Lumumba au cours d’une cérémonie organisée mercredi, en la Cathédrale Notre Dame du Congo, où était exposé son corps.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner