Reddition des comptes du Budget 2018 : l’Assemblée nationale relève un déficit de 137 millions USD


L’Assemblée nationale a débuté samedi 16 novembre l’examen du projet de loi portant reddition des comptes de la loi des finances pour l’exercice 2018, préalable légal à l’examen du budget 2020.

Pour un budget prévisionnel de plus de 6 milliards de dollars USD, le gouvernement a dépensé plus que les moyens disponibles occasionnant un déficit de plus de 233 milliards de francs congolais, soit 137 millions USD.

Au regard de l’analyse de ce projet de loi, trois institutions et 15 ministères ont connu plus de 100 % d’exécution des dépenses avec en tête la Présidence qui a consommé plus de 476 % du budget alloué à son fonctionnement.

Les députés de l’Opposition dénoncent les dépassements budgétaires excessifs qui sont des cas graves de mauvaise gestion.

« Les dépenses pour la Présidence, nous sommes à plus de 450% alors que dans les mêmes temps, les investissements sont en nette régressions : 2 financés à 100% et 1.173 n’ont pas reçus de financement », a déclaré Grégoire Kiro, député de l’opposition.

Pour sa part, Henri-Thomas Lokondo a plaidé pour des sanctions exemplaires contre tout mauvais gestionnaire :

« Le gouvernement a violé l’article 10 de la loi sur les finances de l’Etat parce qu’il a exécuté des dépenses non prévues au budget à hauteur de 754 milliards de FC. Il faut qu’il y ait des sanctions rigoureuses à leur encontre. »

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner