Nord-Kivu : la tension est encore perceptible au troisième jour des manifestations à Goma


Les militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) et quelques jeunes manifestent pacifiquement depuis trois jours sur les rues de Goma au Nord-Kivu. Aucun incident n’est signalé mercredi 26 novembre matin, mais la tension est perceptible dans la ville.

La LUCHA a passé une deuxième nuit d’affilée devant le bureau de la base logistique de la MONUSCO à la Régie des voies aériennes (RVA). Ses militants disent continuer à pleurer leur camarade Muhindo Obadi tué le 23 novembre à Beni.

Ils exigent aussi, plus d’efforts au gouvernement congolais et à la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO), pour mettre fin aux tueries des civiles et l’insécurité en générale à Beni.

Mercredi matin, ils ont fait une marche pacifique qui les a conduits vers le quartier général de la MONUSCO, au centre-ville, passant par les bureaux de l’inspection provinciale de la police, au monument de la paix et à la 34er région militaire.

Routes barricadées

Par ailleurs, d’autres jeunes ont encore placé des barricades dans les rues des quartiers Nord de la ville sur l’axe Majendo-Mutinga.

Les policiers anti-émeutes et ceux de la police militaire sont déployés partout dans la ville, et devant les principales bases de la MONUSCO pour prévenir tout débordement.

Toutes ces manifestations font suite aux évènements de Beni enregistrés après les tueries de plus de 50 personnes les deux dernières semaines.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner