Patrick Mutombo : « La Politique ne doit pas diviser les fils et les filles d’un même pays »

Patrick Mutombo est coordonnateur adjoint du comité exécutif du comité de suivi de l'Accord d'Addis Abeba. Il revient de Kolwezi dans le Lualaba où il est allé sensibiliser la semaine dernière la population à la culture de la paix et de la tolérance. Cette sensibilisation est menée après les incidents survenus dans cette ville avec les incendies des effigies du président Felix Antoine Tshisekedi et celles du sénateur à vie Joseph Kabila.

Selon lui, il ne faut pas considérer son prochain comme un adversaire.

« La politique ne doit pas diviser les fils et les filles d’un même pays. La tolérance et le dialogue doivent demeurer des atouts permanents. Il faut aussi respecter les institutions établies, notamment le Président de la République », explique Patrick Mutombo.

Il indique que ces incidents de Kolwezi ont un lien avec l’Accord d’Addis-Abeba.

« Ces actes sont à répertorier dans le cadre du manque de tolérance et du manque de respect des autorités établies. L’engagement numéro 6 de l’accord signé en 2013 à Addis-Abeba demande à la RDC d’approfondir et de promouvoir la tolérance, la démocratie et le dialogue », dit-il.

Patrick Mutombo s'entretient avec Jean Ngandu.

/sites/default/files/2019-12/web-07._101219-p-f-lubumbashi_invite_patrick_mutombo_de_mns.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner