Kinshasa : 3 détenus meurent à la prison centrale de Makala, faute de soins appropriés

Trois détenus sont morts dimanche 5 janvier à la prison centrale de Makala, dans la ville de Kinshasa, faute de soins appropriés, a annoncé la Fondation Bill Clinton pour la paix dans un communiqué publié le même dimanche.

Les trois personnes décédées étaient tous des prévenus, et de ce fait, pas encore été jugées. Il s’agit notamment de Kilabi Kididila Gaby, pavillon 3/B et Matondo Motema Christian, pavillon 5/B. Un troisième reste encore à identifier.

Ils étaient terrassés par la famine et manquaient de médicaments, indique la Fondation Bill Clinton pour la paix.

Dans un Etat de droit, indique l’ONG, lorsqu’un prévenu meurt en prison, l’Etat doit des explications à sa famille, jusqu’au dédommagement. Ce qui n’est pas le cas en RDC.

La Fondation recommande aux familles éprouvées de porter plainte contre le gouvernement et le ministère public en vue d’être dédommagées.    

Elle fait remarquer aussi que 8 218 prisonniers de la prison centrale de Makala et 3000 de la prison militaire de Ndolo à ce jour manquent de nourritures et n'ont pas accès aux soins de santé.

Les efforts de Radio Okapi pour obtenir la version des faits des autorités pénitentiaires n’ont pas abouti.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner