Kisangani : la production de la centrale de Tshopo a chuté de 15 à 2,5 mégawatts ( Kitambala Tabu)

La centrale hydroélectrique de la Tshopo à Kisangani a sensiblement perdu sa capacité de production. De 18 mégawatts - quand ses trois groupes sont opérationnels - elle a chuté à 2,5 ; parce qu’actuellement, un seul groupe est en fonction.

« Actuellement, nous produisons 2,5 mégawatts. Mais la ville en demande 40. C’est ainsi que nous n’alimentons que les points stratégiques de la ville : l’hôpital général de référence, les cliniques universitaires, les deux morgues qui se trouvent à l’hôpital général et aux cliniques universitaires, l’hôpital cinquantenaire, la REGIDESO et autres points stratégiques », a affirmé le directeur provincial de la Société nationale d’électricité (SNEL) dans la Tshopo, Alphonse Kitambala Tabu.

Selon lui, une panne sur un groupe a perturbé cette fourniture en électricité.

« Depuis le 26 décembre, nous avons connu une panne sur le groupe numéro 3 de la centrale hydroélectrique de la Tshopo. C’est ainsi que sur les trois machines installées à la centrale de Tshopo, il n’y avait que deux machines qui fonctionnaient », a fait remarquer Alphonse Kitambala Tabu.

Il s’entretient avec Jacques Mukonkole :

/sites/default/files/2020-01/07._07012020-p-f-kisangani_invite_alfonse_kitambala_tabu_direct_prov_snel_invite_du_jour.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner