Nord-Kivu : le chef milicien Biliko-Liko Mingenya se rend à l’armée avec 300 combattants

Le général autoproclamé Biliko-Liko Mingenya, du groupe armé Maï-Maï « Union des Patriotes pour la défense du Congo », UPDC, s’est rendu dimanche 2 février 2020 auprès des Forces armées de la RDC, avec deux cent quatre-vingt-dix de ses combattants et plus de 50 armes de guerre.

D’après le Major Ndjike Kaiko, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 des FARDC, Biliko-Liko et ses hommes opéraient dans les groupements Ufamandu 1er et 2, situés à cheval entre les territoires de Masisi et de Walikale, depuis plus de 20 ans maintenant.

Le Major Ndjike Kaïko indique que ce chef de milice s’est rendu à Ngungu, son ancien Etat-major, avant de rejoindre Mubambiro, 27 kms de Goma, où il a été présenté devant la presse.

« Il dit se rendre pour répondre à l’appel du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et celui du chef d’Etat Major des Fardc, qui veulent que tous les groupes armés déposent les armes en vue de privilégier la pacification de l’est de la RDC, » rapporte le porte-parole de Sokola 2.

Ce seigneur de guerre s’est rendu avec 290 combattants, déjà présents à Mubambiro. Environs 150 autres seraient en route pour rejoindre le même camp.

Dans leur reddition, ils ont ramené plus de 50 armes de plusieurs types, dont des roquettes anti-char et anti- aériennes, des mortiers et des armes AK 47 qu’ils ont déposés entre les mains du commandant des opérations Sokola 2, le général des FARDC, Willy Yamba, a encore précisé le Major Ndjike.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner