Sauts-de-mouton : les chantiers ne sont pas totalement financés

Les chantiers des sauts-de-mouton ne sont pas totalement financés, a indiqué lundi 3 février, Nicolas Kazadi, ambassadeur itinérant du président Félix Tshisekedi et ancien coordonnateur du programme de 100 jours du chef de l’Etat.

« Nous n’avons pas encore bouclé le financement pour les sauts-de-mouton, qui est une grande difficulté. Les derniers chiffres que j’ai été 58% pour l’exécution financière et 70% pour l’exécution physique. S’il y a de petites différences, c’est possible », a précisé Nicolas Kazadi, dans une émission à Radio Okapi.

Selon lui, c’est normal que tout ne soit pas achevé si les chantiers ne sont pas totalement financés.

« Principalement, la raison du retard dans l’exécution des travaux est le manque de moyens. Il ne faut pas être naïf, ce n’est pas avec 200 ou 300 millions USD que nous allons résoudre les problèmes accumulés pendant des décennies », a fait savoir Nicolas Kazadi.

Il a indiqué que la construction des sauts-de-mouton est à présent supervisée par le gouvernement congolais et non plus la présidence de la République.

« C’est depuis novembre qu’on n’a pas la coordination de ce programme. Le programme des 100 jours qui n’est qu’une façon de montrer la voie à suivre n’avait pas la prétention de résoudre tous les problèmes d’infrastructures du pays », a souligné l’ancien coordonnateur de ce projet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner