Forum des As : « Gentiny Ngobila suspend huit bourgmestres »

Revue de presse du vendredi 7 février 2020

La suspension de huit bourgmestres de Kinshasa pour non-exécution de l’opération Kin-Bopeto se trouve à la Une des journaux parus vendredi 7 février

Les bourgmestres de communes de Kimbanseke, Lingwala, Matete, N'Djili, Ngaba, Ngaliema, Ngiri Ngiri et N'sele sont suspendus, annonce Forum des As. Ce pourrait être, cette fois-ci, imagine le quotidien, « la fin effectivement de la récréation dans la gestion des communes de la capitale. Toutes les queues trainantes n'ont plus de place dans la direction des municipalités de Kinshasa ».

La période de suspension va de 1 à 3 mois, selon le cas. Selon le ministre provincial ad intérim de l'Intérieur qui a annoncé cette décision du gouverneur Gentiny Ngobila, il est reproché aux huit autorités municipales le non-respect des instructions de la hiérarchie, relatives à l'assainissement dans leurs juridictions administratives respectives.

« Kin-Bopeto : Ngobila suspend 8 bourgmestres non performants », titre Le Potentiel. Il fallait s'y attendre, explique le quotidien, affirmant que « les chefs des municipalités paient le prix de l'échec de la campagne contre l'insalubrité " Kin Bopeto", considérée comme le socle du programme du gouverneur Gentiny Ngobila ».

Lors du lancement de l’opération Kinshasa-Bopeto le 19 octobre 2019, selon Depeche.cd, le Chef de l’État avait pourtant signifié que le problème de propreté était capital pour la ville de Kinshasa. Malheureusement, poursuit le media en ligne, cette opération semble être boycottée par certaines autorités communales.

L’éditorialiste de La Prospérité parle aussi d’«épée de Damoclès », qui plane dorénavant au-dessus des têtes des édiles municipaux accusés d’incompétence. « Le Gouverneur de Kinshasa a décidé de sévir. Non pas à l’encontre des pollueurs impénitents pris sur le fait, mais contre des Bourgmestres sans ressources et à l’autorité étranglée par un Hôtel de Ville omniprésent qui les écrase », écrit le journal.

Manifestation de l’UDPS

De son côté, Actualite.cd annonce que la Police a dispersé jeudi les militants de l’UDPS qui manifestaient à Limete. « Nous avons rétabli l’ordre public. Ça va maintenant. La circulation est à nouveau fluide est normal. Nous avons laissé quelques policiers sur place. Ils réclament notamment la levée de suspension qui frappe certains bourgmestres dont certains de l’UDPS », a dit à Actualite.Cd le N°1 de la Police à Kinshasa, le général Sylvano Kasongo. 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner