Me Alain Awazi (BCNUDH) parle de la formation des militaires sur le respect du droit international humanitaire

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) à Beni au Nord-Kivu organise la deuxième phase de son programme de sensibilisation des militaires engagés aux fronts aux notions des droits de l’homme, droit international humanitaire et les violences sexuelles. Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet de Politique de diligence voulue en matière des droits de l’homme initié par la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO).

Le but de cette formation est d’influencer positivement le comportement des troupes au sens du respect du droit international humanitaire, violences sexuelles et droits de l’homme, pendant les opérations de grandes envergures, souligne Me Alain Awazi du BCNUDH.

« La sensibilisation consiste à renforcer leurs capacités en matière de droit international humanitaire, droits de l’homme et des violences sexuelles, ainsi que d’autres sujets de droit pénal », ajoute-t-il, indiquant que le territoire de Beni se situe dans une zone opérationnelle », ajoute-t-il.

Débutée depuis 2019, la formation du BCNUDH dit avoir déjà sensibilisé 163 officiers militaires à Beni, à Butembo et à Lubero, précise Me Alain Awazi du BCNUDH.

Me Alain Awazi parle de ce projet de sensibilisation, la cible visée et ses objectifs, dans cet échange avec Martial Papy Mukeba.

/sites/default/files/2020-03/web-07._13032020-p-f-invite_beni_maitre_alain_awazi_sur_la_sensibilisation_des_fardc.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner