Nord-Kivu : le gouverneur Nzanzu appelle à la réhabilitation du pont Kihira

           

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, alerte le ministre national des Infrastructures sur la menace d’écroulement du pont Kihira, qui risque de couper les territoires de Masisi et Walikale de la ville de Goma. Lors de sa visite d’inspection ce  week-end à Sake, environ 20 km au sud-ouest de Goma, il dit avoir constaté  l’affaissement de cet ouvrage  et craint le pire.

Les territoires de Masisi et Walikale comptent parmi les greniers importants de la ville de Goma. Celle-ci risque d’enregistrer de sérieuses difficultés socio-économiques si le pont Kahira s’écroulait, redoute le gouverneur Nzanzu.

Selon lui, la situation pourrait s’empirer si les autorités décidaient de passer à la mesure de  confinement à cause  de la maladie du Coronavirus. Vingt-trois cas ont été déjà enregistrés à Kinshasa, la capitale, dont un décès.

Au regard, de l’importance économique du pont Kahira pour les deux provinces du Kivu,  Carly Nzanzu promet d’entreprendre des travaux urgents  sur le site. Mais en attendant, il appelle le ministre des Infrastructures à  prendre la situation à bras le corps en entreprenant  les travaux de réhabilitation durable sur ce pont.

Un autre pont s’est affaissé depuis le mois de janvier sur la rivière Fuko à Burayi dans le territoire de Rutshuru. Un pont de fortune y a été construit pour faciliter le trafic sur cet axe vital  pour la province, avec tous les risques possibles que présente l’ouvrage.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner