Forum des As : « Après Kinshasa, coronavirus à Lubumbashi ! »


Revue de presse du lundi 23 mars 2020

La présence de deux cas testés positifs à Lubumbashi ainsi que le décès le week-end d’un deuxième malade de coronavirus à Kinshasa alimentent les médias.

Forum des As parle  de ‘’la révélation’’ du gouverneur  du Haut-Katanga de deux passagers de Congo Airways testés positifs à l'aéroport de la Loano.

« Deuxième ville du pays, Lubumbashi vient d'entrer dans la transe du coronavirus. Arrivés à 13h00' à l'aéroport de Loano, en provenance de Kinshasa, les deux compatriotes infectés - un homme de 47 ans et son fils de 13 ans - avaient pris un vol régulier de Congo Airways à bord duquel étaient enregistrés 77 passagers », affirme le journal citant le gouverneur Jacques Kyabula Katwe.

Et ''c'est la mort dans l'âme'' qu'il a instruit les services de l'ordre de quadriller toute la province en vue de permettre ''d'identifier le reste des passagers de cet avion pour leur mise en quarantaine'', poursuit Forum des As.

D’après ce journal, à Kinshasa, cette nouvelle alarmante est jusque-là accueillie avec prudence. Le ministre de la Santé du gouvernement central, Dr Eteni Longondo, aurait tenu à avoir, de prime abord, la confirmation de l'Institut national de recherche biomédicale (INRB), l'institution scientifique habilitée dans ce domaine, à confirmer ces affirmations, poursuit le tabloïd.

Cas-info.ca  parle de ces deux cas enregistrés à Lubumbashi et affirme que les autorités locales ont décidé de fermer les frontières de la province

Cette mesure est prise, souligne le media « en vue de permettre aux autorités d’identifier le reste des passagers de cet avion pour leur mise en quarantaine. Il est demandé à tous les Lushois de rester à la maison demain lundi 23 mars 2020. Même les frontières de la province seront fermées », a déclaré le gouverneur Kyabula dans un communiqué, relayé par  Cas-info.ca.

Pour faire respecter sa décision de confinement, Jacques Kyabula qui promet des sanctions sévères aux récalcitrants a chargé l’armée et la police de veiller à l’application de cette mesure, poursuit le media.

Pour sa part,  Politico.cd  annonce la libération pour bientôt de 3 cas diagnostiqués positifs en RDC

« Malgré les décès, le pays enregistre également un succès dans sa lutte contre cette épidémie, a indiqué le ministre Eteni Longondo joint au téléphone par  Politico.cd », peut-on lire dans ce media en ligne.

« Le ministre Eteni Longodo a révélé que 3 personnes jadis diagnostiquées positives au coronavirus ont été diagnostiquées négatives après le premier test. Mais il faut un deuxième test pour que l’équipe de prise en charge des patients atteints du virus soient rassurés de l’éradication du coronavirus dans les organismes de ces patients. Ce deuxième test interviendra demain [lundi 23 mars 2020] et si les résultats sont négatifs, ils seront libérés », a annoncé Eteni Longondo cité par le media.

Toujours au sujet du coronavirus, Le Potentiel titre : « du discours politique aux mesures attentatoires aux libertés constitutionnelles. Un état d’urgence « sanitaire » s’impose.

« La dégradation du système sanitaire en RDC, avec la forte menace de la propagation de la pandémie du coronavirus (Covid-19), est en phase de provoquer l’interruption du fonctionnement régulier des institutions de la République » signale pour sa part le tabloïd.

D’après lui, des voix s’élèvent ainsi pour appeler le chef de l’État à déclarer l’état d’urgence pour la santé des Congolais. Seule manière pour justifier les mesures exceptionnelles prises, du reste, attentatoires aux libertés constitutionnelles.

« Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire en République démocratique du Congo, des politiques et praticiens du droit donnent de la voix pour appeler le Chef de l’État à déclarer un état d’urgence », ajoute le quotidien.

Le journal cite le député Delly Sessanga, qui note que l’état d'urgence va permettre, notamment, la suspension des activités de toutes les institutions délibérantes, en l’occurrence les assemblées provinciales, dont la reprise des sessions est prévue d’ici la fin de ce mois. « Les mesures restrictives de la liberté d’aller et de venir, des mouvements de la population, des rassemblements ainsi que des mesures de confinement éventuelles doivent être renforcées pour pouvoir s’adapter aux conditions de promiscuité, particulièrement préoccupantes en milieux urbains ainsi que l’excessive précarité des conditions d’hygiène dans les milieux ruraux afin que les mesures prises puissent donner leur pleine efficacité », écrit le journal.

Au sujet de la coordination de la riposte contre le coronavirus, Actualité.cd pose la question.  Covid-19 : Entre Muyembe, Ilunkamba, Eteni, qui finalement va piloter la coordination de la riposte ?

D’après le ministre de la Santé cité par ce media, le président de la République n'a pas dit que le professeur Muyembe prendra la tête de la riposte.

« Il va prendre l'équipe technique de la riposte. L'équipe technique est constituée de plusieurs commissions et c'est lui qui va coordonner cette commission. Il y a une commission multi-sectorielle qui est présidée par le Premier ministre et il y a la commission nationale de coordination qui est présidée par moi-même, donc le professeur Muyembe va prendre la commission technique et répondra au ministère, à la commission multi-sectorielle qui est présidée par le Premier ministre », précise-le media.

Eteni Longondo estime qu’il n’y aura pas de confusion dans les rôles des uns et des autres, ajoute-il.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner