Cas-info.ca : Covid-19 : avec 51 cas, la RDC devient le deuxième pays le plus touché en Afrique Centrale

Revue de presse de ce jeudi 26 mars 2020

La menace du coronavirus sur le monde entier et sur la RDC en particulier ainsi que les récents affrontements entre les armée congolaise et zambienne alimentent la presse de ce jeudi 26 mars 2020

CAS-INFO.ca signale que l’Afrique jusque-là épargnée, expérimente depuis quelques semaines, les effets bouleversants de l’épidémie de coronavirus. La maladie qui ravage le monde est déjà déclarée dans 46 pays du continent.

L’Afrique du Sud caracole à la tête du top 10 des pays les plus touchés de l’Afrique avec 709 cas enregistrés sans décès. L’Égypte a franchi le cap de 402 cas, un peu plus de 270 pour l’Algérie et 170 pour son voisin marocain.

En deux semaines, Kinshasa est passé de de 3 à 51 cas. Le bilan a presque doublé cette semaine.

Pour sauver ce qui peut l’être encore, Félix Tshisekedi a décrété mardi un État d’urgence sanitaire et coupé Kinshasa du reste du pays.

Pour sa part, Forum des As, parle d’une task force en phase avec l’union sacrée. 

ce quotidien estime que ‘’L'union sacrée s'impose. Corona oblige. Les ravages causés par cette pandémie ayant tout d'une guerre.’’

 

« Normal dans ces conditions que le Président de la République enfile sa tenue de Commandant suprême des Armées et de la Police. Logique dès lors que le chef de l'Etat, symbole de la Nation, batte le rappel des troupes en appelant à l'union sacrée", poursuit le journal

L’appel est du reste largement capté cinq sur cinq indique le quotidien qui affirme avoir fait un constat positif à ce sujet : tout l'establishment, les corps intermédiaires et les représentants des forces vives -dans leur grande majorité- souscrivent à cette obligation patriotique et républicaine.

A propos des mesures prises par le Chef de l’Etat, Le Potentiel propose de ‘’ Confiner spécifiquement Gombe, Kinshasa, Lingwala et Kintambo pour éviter la contamination rapide des autres communes’’.

Le Potentiel recommande qu’il faille faire complet dans cette stratégie de riposte, afin d’appeler à des mesures spécifiques concernant les communs épicentres de l’épidémie du coronavirus dans la capitale.

Etat de siège en RDC, contrôle aux frontières, le virus de la corruption, c’est le titre à la Une du journal Le Phare

Ce quotidien rappelle que le chef de l’Etat a déploré, dans son second message à la nation, des faiblesses dans l’exécution des mesures gouvernementales de prévention contre le covid-19.

Aussi, note le Phare, dans la crainte de l’aggravation de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus, il a été décrété un état de siège.

Il faut donc espérer, écrit le Phare, que pendant ces 30 jours, aucun cas suspect ne franchisse les aéroports ainsi que les ports du pays.

Situation a la frontière entre la RDC et la Zambie 

Selon l’Agence congolaise de presse, une délégation Zambienne, conduite par le ministre zambien des affaires étrangères, a conféré avec le chef de l’Etat, sur le conflit entre les deux pays voisins.

L’Agence Congolaise de presse précise que la délimitation des bornes frontières entre les deux pays a été au centre de cette audience.

Le chef de la diplomatie Zambienne a indiqué, qu’il est indispensable que les deux Chefs d'Etat se mettent ensemble pour envisager des solutions idoines, le cas d’ailleurs, chaque fois qu'il se pose un problème entre les deux pays et leurs deux peuples, renseigne l’Agence Congolaise de presse.

Au sujet de ce différend frontalier, Mediacongo.net note : « Diplomatie : la RDC et la Zambie aplanissent leurs divergences au sujet du Village Kibanwa »

La RDC et la Zambie ont décidé mercredi 25 mars de résoudre de façon pacifique, le conflit qui les oppose au niveau de leur frontière. Cette résolution a été au centre de l'audience que le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, a accordée à la cité de l'Union africaine à une délégation de la Zambie conduite par son ministre des Affaires étrangères, Joseph Malanji, rapporte médiacongo.net citant pour sa part la presse présidentielle.

« Le chef de la diplomatie zambienne, qui était porteur d’un message de son Président, Edgard Lungu, à son homologue, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en rapport avec cette question, a fait savoir que chaque fois qu’il se pose un problème entre les deux pays et leurs deux peuples, il est indispensable que les deux Chefs d’Etat se mettent ensemble pour envisager des solutions idoines » rapporte le media.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner