Beni : 38 otages des ADF libérés grâce à l'intervention des FARDC et de la MONUSCO à Kisiki

 
L'intervention des Forces armées de la RDC et des Casques bleus de la MONUSCO a permis de libérer 38 otages civils détenus jusque-là par les ADF. C’était après des affrontements à Kisiki, un village du territoire de Beni, le dimanche 29 mars.
 
D’après les sources sécuritaires, aux environs de 16h30, heure locale, un groupe de combattants ADF tentait de traverser la route nationale numéro 4. Ils chercheraient à quitter la partie Est du territoire où les FARDC ont intensifié ces derniers jours leur offensive contre ces rebelles pour se rendre dans la partie Ouest du territoire.

Et, selon ces sources, c’est à ce moment-là qu’ils ont été confrontés à une patrouille de combats des FARDC au niveau du village de Kisiki où se trouve également une position de l’armée régulière.

Des affrontements vont s’en suivre. Les Casques bleus de la Brigade d’intervention de la MONUSCO, positionnés à Mayi Moya, non loin de la zone des combats, vont envoyer des renforts en appui aux FARDC.
 
D’après la même source, acculés, les ADF seront contraints de relâcher 38 otages civils, notamment 17 hommes, 15 femmes, 5 jeunes garçons et un bébé de deux mois.

Les ex-otages, kidnappés dans un village jusque-là non identifié ont dans un premier temps, ont été récupérés, puis sécurisés dans la base MONUSCO de Mayi-Moya avant d’être remis dans la même soirée aux FARDC.
 
Au cours de ces affrontements à Kisiki, deux civils et un militaire FARDC ont perdu la vie.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner