Mediacongo.net : « Covid-19 : Vidiye Tshimanga relate l'impréparation, le manque d'infrastructures et de moyens pour faire face à cette pandémie »

Revue de presse de ce jeudi 2 avril 2020.

Les péripéties vécues par Vidiye Tshimanga, un des proches du Président de la République atteint du Coronavirus pour être soigné dans les hôpitaux alimentent la presse congolaise. Celle-ci s’intéresse aussi à la problématique d’approvisionnement de la capitale en ce moment de la pandémie.

Mediacongo.net indique qu’à travers un message intitulé "Patient COVID-19 positif" et relayé sur sa page Facebook, Vidiye Tshimanga, conseiller spécial en matière stratégique de Félix-Antoine Tshisekedi, raconte ses péripéties pour se faire soigner dans les établissements sanitaires de Kinshasa dont il soulève l'impréparation et le manque d'infrastructures et de moyens pour faire face à cette épidémie de Coronavirus.

Il va même jusqu'à imputer la faute du décès de Jacques Ilunga - un autre collaborateur du chef de l'Etat aussi contaminé du Covid-19 et dont le décès fut intervenu le vendredi passé - au personnel soignant et à l'imbroglio régnant actuellement dans le milieu hospitalier de Kinshasa.

« Voulant faire non seulement éclater la vérité et aider la population congolaise à comprendre les enjeux de cette maladie ainsi que ses conséquences et véhiculer la bonne information , pour permettre à la RDC ‘’d’ affronter cette bête,’’ Vidiye Tshimanga, le Conseiller spécial en matière stratégique du président Félix-Antoine Tshisekedi, a décidé de relayer sur sa page Facebook le déroulement de ses péripéties suite à sa contamination au Coronavirus stigmatisant au passage la manière dont il a été pris en charge et le drame intervenu dans la mort d’un de ses collègues à la Présidence, Jacques Ilunga », écrit Mediacongo.net

Ce media informe également qu'au 4ème jour de sa médication, le conseiller spécial tient fermement à tirer la sonnette d’alarme afin que les mesures d’information soient prises et que chacun de ‘’vous’’ se fasse le relais de ce combat. »

« Tout d’abord sur la façon dont « Certains hôpitaux refusent de participer à la lutte contre ce fléau, souvent de peur de faire fuir sa clientèle. Cela est contraire au serment d’Hippocrate et ne pourra que contribuer à creuser un fossé entre les populations », ajoute mediacongo.net, citant Vidiye Tshimanga

Cas-info.ca relate pour sa part le cas d’une malade, abandonnée, inconnue…, comme Vidiye Tshimanga, qui raconte sa désagréable expérience avec l’INRB

« Victime d’une toux, de la fièvre et des problèmes respiratoires, le week-end dernier, une jeune femme qui souhaite garder l’anonymat pour préserver son travail, a vu des médecins de la clinique partenaire de son employeur alerter l’Institut national de la recherche biomédicale (INRB) d’un possible cas de Covid-19. Problème, ni chez le médecin qui l’a examiné, ni à l’INRB, l’urgence ne semblait pas s’imposer. « Il m’a téléphonée pour avoir l’adresse de la maison. Depuis samedi 28 mars dans la matinée. Je lui ai donné l’adresse, je croyais que c’était pour que les gens de l’INRB puissent venir à la maison, mais jusqu’à présent, personne n’est venu. », déplore -t-elle dans les lignes de Cas-info.ca

Comme la plupart de cas, ajoute cas-info.ca, notre interlocutrice fait face à un système sanitaire débordé et faiblement équipé.

Pour les autorités congolaises, à l’instar de Vidiye Tshimanga, la meilleure lutte contre le Covid-19 reste la prévention. Notamment la mobilisation « afin de véhiculer la bonne information », exhorte-t-il.

Approvisionnement de la capitale

La prospérité évoque les réunions intempestives organisées par le Premier ministre afin d’éviter la rupture de biens de consommation a la capitale.

« Approvisionnement de grands centres en denrées alimentaires : Ilunga Ilunkamba dans la bataille ! » ecrit le journal, qui rapplelle que le mercredi 1er avril 2020, le Premier ministre a présidé la troisième réunion consécutive de la commission chargée de s’assurer de l’approvisionnement de grands centres notamment, la ville de Kinshasa, en denrées alimentaires de première nécessité. Il s’agit pour Ilunga Ilunkamba de faire un point quotidien sur cette question essentielle en vue de parer à toute éventualité. Les membres de la commission ont passé en revue diverses possibilités et se sont accordés sur la solution qui consiste à alimenter Kinshasa à partir des Provinces du Kongo Central et du Kwilu.

« L’objectif de cette démarche est que la crise sanitaire que traverse le pays ne puisse affecter sensiblement la population », souligne la Prospérité.

A ce sujet, Congoprofond.net annonce l’approvisionnement des grands centres de Kinshasa en denrées alimentaires à partir de la semaine prochaine.

Depeche.cd, affirme également que les provinces du Kongo central et Kwilu sont autorisées à alimenter Kinshasa pendant cette période d’isolement. « C’est l’une des recommandations de la troisième réunion consécutive de la commission chargée de s’assurer de l’approvisionnement des grands centres présidée ce mercredi à Kinshasa par le chef de l’exécutif national » souligne ce media.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner