Bandundu : la division provinciale de la santé déconseille l'usage du « Kongobololo »


Le chef de la division provinciale de la santé du Kwilu, Jean-Pierre Basake, déconseille l'automédication des plantes médicinales, notamment à l'usage de Vernonia amygdalina ou « Kongobololo ». cette plante est un remède traditionnel au goût amer qui soignerait notamment la malaria. Depuis l’apparition du Coronavirus, la population se rue vers cette plante pour la prévention contre cette pandémie.

Pour Jean-Pierre Basake, le meilleur traitement contre cette pandémie reste jusque-là la prévention par le respect des mesures d'hygiène édictées par les experts de la santé.

« Le problème est que, ces gens qui prétendent que le Kongobololo guerit, ils ont experimenté ça chez qui et où? Ça c'est la rumeur, la spéculation. D'abord quelle est la dose qu'il faut utiliser? Tout le monde n'a pas le même poids, donc jusqu'à preuve du contraire, il n'y a pas un traitement traitement curatif », a-t-il déclaré.

A Kinshasa, trois enfants avaient trouvé la mort le 25 mars après avoir été purgés par leur maman de "Kongo Bololo".

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner