Ituri : plus de 60 000 déplacés de Djugu se disent exposés au Coronavirus


Plus de soixante mille déplacés qui vivent dans les camps de Roo et Drodro, dans le territoire de Djugu (Ituri) se disent exposés à l’épidémie à Coronavirus. Leurs représentants ont déploré, lundi 20 avril à Radio Okapi, le manque de dispositif d’hygiène, notamment.

Selon eux, les conditions de logement ne répondent pas non plus aux normes pour la prévention contre la pandémie du Coronavirus.

Ils indiquent aussi que la quantité d’eau est également insuffisante pour desservir plus de 60 000 déplacés dans ces deux sites. Le site de Roo, en chefferie de Bahema Nord, héberge environ 24 000 déplacés composés essentiellement d’enfants et de femmes.

Cependant, il n’y a pas d’équipements de lavage de mains pour la prévention contre la pandémie du Coronavirus.

C’est le même décor au site de Drodro où les conditions de logement laissent à désirer. Plus de 300 personnes sont confinées dans des salles de classe et d’autres passent la nuit à la belle étoile.

Pour sa part, le ministre provincial de la Santé, Patrick Karamura, indique que la zone était inaccessible à cause de la recrudescence de l’insécurité en territoire de Djugu.

Il a promis de dépêcher une équipe sur place pour évaluer la situation et prendre des dispositions nécessaires.

De même aux sites de l’ISP et de l’hôpital général de Bunia, les conditions ne sont pas réunies pour la prévention contre la pandémie du Coronavirus.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner