Les FARDC promettent de frapper le chef milicien Raïa Mutomboki, retourné dans son maquis de Masisi

Le chef milicien du groupe armé Raïa Mutomboki, général auto-proclamé Mahachano, a regagné son maquis depuis la semaine dernière. L’armée a menacé mardi 21 avril de le neutraliser.

Selon le major Ndjike Kaiko, porte-parole du secteur opérationnel du Nord-Kivu, Sokola II, ce chef milicien « récidiviste », s’expose de nouveau à la puissance du feu de l’armée congolaise.

Le major Ndjike Kaiko rejette les allégations selon lesquelles le retour de ce chef milicien dans son ancien maquis de Masisi est motivé par une mauvaise prise en charge dans le site de transit de Mubambiro. Il précise que la prise en charge de tous les ex-combattants revient au service du DDR, mis en place par le gouvernement et ses partenaires.

Le général auto-proclamé Mahachano et son état-major étaient cantonnés, depuis janvier dernier, sur le site de Mubambiro, à Sake.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner