RDC : « La justice doit s’occuper de Ne Muanda Nsemi », selon le ministre des Droits humains

« La justice doit s’occuper de Ne Muanda Nsemi pour ces morts de trop », a réagi le ministre des Droits humains, André Lite, aux tueries de Songololo dans la province du Kongo-Central.

« Nous sommes dans une République et nous sommes appelés à observer la loi dans tous les sens. Aujourd’hui, nous nous retrouvons en face d’un monsieur qui ne veut pas entendre raison. La justice doit prendre Ne Muanda Nsemi en charge. Nous parlons des morts de trop dont nous n’avons plus besoin.  Et si la justice arrivait à le prendre en charge, on aura aidé le pays », a indiqué André Lite.

Il affirme en même temps que le gouvernement s’est adressé de manière formelle à l’auditeur supérieur des FARDC se trouvant à Matadi pour amorcer des enquêtes sur ce drame :

« Je suis peiné de constater qu’il y a encore des Congolais qui sont morts. C’est inacceptable. Conformément aux règles de l’art, le gouvernement s’est adressé de façon formelle à l’auditeur supérieur des FARDC se trouvant à Matadi pour que les enquêtes soient diligentées et que sans délai nous puissions savoir ce qui s’est réellement passé ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner