Les mesures de confinement ont contribué à ralentir la propagation du Covid-19 (OMS)

« Les mesures de confinement nationales et régionales ont contribué à ralentir la propagation du Covid-19 », a déclaré la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Matshidiso Moeti. Dans un communiqué publié jeudi 30 avril, elle indique toutefois que la maladie « demeure une menace considérable pour la santé publique. »

Selon Dr Matshidiso Moeti, lorsque le COVID-19 est apparu comme une menace mondiale pour la santé, les pays africains ont rapidement adopté des mesures de santé publique pour ralentir la propagation du virus.

Face à l’assouplissement des mesures de confinement qui s’observent dans plusieurs régions d’Afrique, Dr Moeti invite les autorités à maintenir les mesures de surveillance, « pour ne pas perdre les gains obtenus jusqu’ici. »

Maintenant que certains pays commencent à assouplir le confinement, il est important, ajoute-t-elle, de maintenir des mesures fortes de surveillance, de détection des cas et de tests, entre autres mesures de contrôle pour mettre fin à la pandémie.

« Si les gouvernements africains mettent brusquement fin à ces mesures, nous risquons de perdre les gains que les pays ont réalisés jusqu'à présent contre le COVID-19 », craint Dr Matshidiso Moeti.

L'OMS s'efforce d'améliorer la capacité de dépistage en envoyant une nouvelle série de kits de tests aux pays d'Afrique subsaharienne.

Au cours des deux dernières semaines, elle a apporté des équipements de protection individuelle et d'autres équipements essentiels à des pays d'Afrique en partenariat avec le Programme alimentaire mondial, l'Union Africaine, les Centres africains de lutte contre les maladies, le gouvernement éthiopien et la Fondation Jack Ma.

A en croire l’OMS, l'Afrique a enregistré à ce jour plus de 36 000 cas confirmés de COVID-19 et plus de 1 500 décès. L'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale sont des régions préoccupantes. Jusqu'à présent, 11 000 cas y ont été enregistrés, et 300 personnes sont décédées.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner