RDC : début du procès Vital Kamerhe et consorts

Le procès du directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe, et compagnie a effectivement commencé ce lundi 11 mai. Toutes les parties déposent en ce moment dans une audience foraine dans la cour de la prison centrale de Makala à Kinshasa. Cependant, tous les médias ayant reçu les autorisations du tribunal de grande instance de la Gombe ont été chassés des alentours de la prison. Seule la chaine publique, RRNC, a été autorisée à couvrir l’audience.

Vital Kamerhe et Jammal Samih, le sujet libanais à la tête de deux sociétés commerciales et Jeannot Muhima, chargé du service Import-Export de la Présidence de la République, sont poursuivis pour détournement des deniers publics, corruption et blanchiment des capitaux sont parmi les infractions mises à charge de ces personnalités.

Distinctement, Vital Kamerhe et Jammal Samih sont prévenus de détournement de la somme de plus de 48 millions USD sortie du trésor public et remise à la société du Libanais, Samibo Sarl pour l’achat et l’érection de 1500 maisons préfabriquées dans le cadre du projet des logements sociaux pour 5 provinces de la RDC.

Ce projet est inscrit au programme de 100 jours initié par le président de la République.

Il leur est également reproché en solidarité le détournement de plus de 2 millions USD remis à une autre société de Jamal, Husmal Sarl, pour l’achat et l’érection de 3 000 maisons préfabriquées pour les policiers et militaires de la ville de Kinshasa.

Jeannot Muhima, chargé du service import-export de la présidence de la République et Kamerhe sont solidairement prévenus de détournement de 1 100 000 USD remis à Muhima pour le dédouanement et le transport des maisons préfabriquées.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner