RDC : tractations autour de la désignation des membres du prochain bureau de la CENI


Une frange de la composante Société civile dénonce ce qu’elle qualifie de désignation clandestine et frauduleuse des prochains animateurs de la CENI.

Dans une déclaration faite ce mercredi 10 juin à la presse, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice, ACAJ, estime qu’il n’est pas opportun de désigner les animateurs de la CENI avant l’audit du bureau sortant et la réforme du système électoral.

Le président de l’ACAJ, Georges Kapiamba, plaide plutôt pour la réforme du système électoral comme préalable à la mise en place du nouveau bureau de la CENI. 

La société civile congolaise et la CENCO, de leur côté, mettent en garde le bureau sortant de la CENI et celui de l’Assemblée Nationale face à une démarche qui, selon elles, risque de déstabiliser le pays.

Ces tractations en cours excluent la participation des Eglises Catholique et protestante ainsi que plusieurs autres organisations de la société civile. Le secrétaire général de la CENCO prévient même qu’il ne sera pas question de laisser, une fois de plus, la médiocrité faire la loi en RDC.

Pour Christopher Ngoy Mutamba, coordonnateur général de la société civile, toute cette ‘’machination’’ est orchestrée par le bureau sortant de la CENI avec la bénédiction du bureau de l’Assemblée Nationale

Contacté, le rapporteur de l’Assemblée Nationale précise que ces tractations sont encore en informel et que la chambre basse reste disposée à écouter toutes les composantes.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner