Insécurité dans le Masisi: la société civile de Bashali demande au gouverneur de se rendre sur place

La situation sécuritaire dans le territoire de Masisi ne fait que se dégrader dans une grande partie, notamment la chefferie de Bashali, affirme le président de la société civile dans cette chefferie, Kahangu Tobie.

Les groupes armés NDC\Rénové et les Nyatura se sont affrontés toute la nuit de vendredi 3 juillet dans la localité de Mpati.

Il précise par ailleurs qu’un élément de la police locale a été tué jeudi 2 juillet décapité par des combattants Nyatura sur l’axe Mwesso-Kashuga.

Cet acteur de la société civile pense que la situation va de mal en pis et l’implication personnelle du gouverneur de province s’avère nécessaire.

« La population aimerait que le gouverneur puisse descendre sur place. Comme ça la population aura l’occasion de discuter avec l’autorité provinciale et peut être qu’il y aura une solution afin d’améliorer les conditions de vie en chefferie de Bashali. Il y a les Nyatura qui combat contre le NDC\R, et quand il y a des combats c’est la population qui subit tous les dégâts. »

Il y a une semaine, le ministre provincial de l’intérieur accompagné des députés était à Kitchanga, mais « aucune mesure concrète n’a été prise et la situation reste la même, la population est désemparée », a-t-il déploré.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner