RDC : un militaire angolais tué au Kasaï dans un nouvel incident à la frontière

Un militaire angolais a été tué dimanche dans un nouvel incident près de la frontière entre la RDC et l’Angola dans la province du Kasaï. Selon des sources officielles congolaises, des militaires angolais avaient franchi la frontière. C’est dans l’altercation avec leurs homologues congolais qu’un échange de tirs a eu lieu.

A en croire le gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme, ce sont deux éléments de l’armée angolaise qui ont franchi la frontière. L’un des deux se serait mis à filmer des positions de l’armée congolaise. Ce qui aurait déclenché une altercation avec des agents des renseignements congolais.

«Deux éléments de police de l’armée angolaise sont sortis vers la RDC. Et à la frontière, ils ont commencé à poser des actes qui ont irrité nos services. Interpellé par l’un de nos agents, le monsieur n’a eu pour recours que la violence parce qu’il était porteur d’un revolver. Il a tiré sur un de nos agents de renseignements. Nos forces militaires qui étaient à la frontière, alertées par ce coup de feu, sont venues. Dans la fuite de ces individus, ils ont dû tirer. Le monsieur est tombé sur les coups de balle», explique le gouverneur.

Le 29 mai dernier, un incident similaire a eu lieu toujours près de la frontière entre l’Angola et la RDC dans la province du Kasaï. Un soldat angolais avait été blessé. Chaque partie avait soutenu être sur son sol.

Au sujet de ce qui s’est passé dimanche, le gouverneur du Kasaï affirme que l’incident a bien eu lieu sur le territoire congolais. Dieudonné Pieme fait savoir qu’à cet endroit, les soldats angolais ne pouvaient pas ignorer qu’ils avaient franchi la frontière, expliquant qu’une borne frontalière est visible dans le périmètre de l’incident.

M. Pieme qui parle d’un «incident malheureux» fait savoir que le corps du soldat angolais a été retourné dans son pays le même dimanche dans la soirée.

Au mois de juin, les autorités du Kasaï et de la province angolaise de Lunda Norte s’étaient réunies près de Kamako. Elles s’étaient notamment mises d’accord pour que des patrouilles mixtes impliquant les forces de l’ordre congolaises et angolaises soient organisées.

La rencontre avait été organisée pour tenter d’harmoniser leurs vues après l’échange des tirs entre militaires congolais et angolais du 29 mai.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner