La démission du ministre de la Justice semble être le fruit des négociations entre les alliés au pouvoir (Analyste)

La démission du vice-Premier ministre, ministre de la Justice et garde des sceaux semble être le fruit des négociations entre les alliés au sein de la coalition au pouvoir.

Cette analyse est faite par Félicien Kabamba, professeur à la Faculté des sciences sociales, département des sciences politiques et administratives de l’Université de Kinshasa et chercheur au Centre d’études politique de cette université.

Selon lui, les deux alliés, FCC et CACH, auraient privilégié la démission en lieu et place des poursuites judiciaires contre le vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des sceaux Célestin Tunda Ya Kasende.

Professeur Félicien Kabamba, professeur à la Faculté des sciences sociales, département des sciences politiques et administratives de l’Université de Kinshasa. Il est aussi chercheur au Centre d’études politique de cette Université.

« La négociation a abouti à l’abandon de la voie judiciaire et en contrepartie, le départ du gouvernement du ministre Célestin Tunda ya Kasende », explique Félicien Kabamba.

/sites/default/files/2020-07/03._120720-p-f-kinproffelicienkabambademissionmetunda-00_1.mp3

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner