Ituri : 23 personnes tuées et 45 autres prises en otage par les ADF à Irumu (société civile)

Vingt-sept personnes ont été tuées par des ADF et plus de 45 autres prises en otage par ces rebelles en l’espace de trois semaines dans plusieurs villages de la chefferie de Banyali-Tchabi dans le Sud du territoire d’Irumu, en province de l'Ituri.

Selon la société civile locale qui a livré ces chiffres mardi 14 juillet devant les députés nationaux et provinciaux originaires de territoire d’Irumu, lors des travaux préparatoires d’une table-ronde sur la Paix à Komanda à 75 Km de Bunia. Cette table ronde va se tenir en août prochain en vue de chercher des voies et moyens pour mettre fin à l’insécurité dans cette entité.

Parmi les personnes tuées, il y a une dizaine de femmes et quatre enfants. La société civile de Tchabi indique que depuis le 22 juin 2020, des hommes armés identifiés aux rebelles des ADF multiplient les attaques dans plusieurs villages. Il s’agit de Bukaka, Bwakati, Batonga, Busiyo et Kyamata. La dernière est celle enregistrée à Katanga la nuit de dimanche à lundi où deux personnes ont été lâchement abattues et leurs corps découpés à la machette. Cette structure citoyenne rapporte que plus de 45 personnes ont été emmenées de force en brousse vers la région de Kainama du côté du Nord-Kivu depuis le début de ces atrocités. Leur sort n’est pas connu jusque-là. Face à cet activisme des ADF dans cette région, les populations vident leurs milieux et se dirigent vers la chefferie voisine de Bahema Boga. Ce mercredi, des détonations d’armes étaient encore sont entendues vers la forêt de Katanga.
Des sources sécuritaires indiquent qu’il s’agit des militaires des FARDC qui sont à la poursuite de ces rebelles.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner