Sud-Kivu : campagne des semences de cultures bio fortifiées lancée à Kabare

La campagne de sensibilisation et dissémination des semences des cultures bio fortifiées (maïs, haricot) a été lancée lundi 10 aout, à Cirunga Kabare. Cette activité agricole est menée par le centre international d’agriculture tropicale, programme Harvest plus, certains partenaires de premier choix dont IITA, SENASEM. PICAGL, FAO, SNV et le ministère provincial de l’agriculture. Les femmes et hommes de Kabare représentant les agriculteurs bénéficiaires ont agrémenté la journée par des chants et danses du répertoire local.

 Après les discours officiels d’ouverture, le coordonnateur du CIAT Harvest Plus, le professeur docteur Antoine Kanyenga Lubobo a expliqué en quoi consistait la campagne pour la culture des semences bio fortifiées de maïs et de haricots.

 « Notre campagne de sensibilisation vise à ce que le paysan à travers les concessionnaires, les agri multiplicateurs qui sont dans les différentes chefferies puissent utiliser la bonne semence qui va leur permettre de produire suffisamment pour manger, pour leurs besoins et également avoir aussi un surplus de production qu’ils peuvent mettre sur le marché. Mais les paysans, ils doivent être encadrés par les concessionnaires. C’est ainsi que nous avons sélectionné pour l’unique territoire de Kabare environ 17 agri multiplicateurs concessionnaires qui vont travailler avec certains paysans considérés comme les paysans modèles métayers », a expliqué le coordonnateur de Harvest Plus.

Le mwami Kabare Rugemaninzi a reconnu pour sa part que son entité est très peuplée, mais la terre devient de plus en plus improductive. Il espère une nette amélioration avec les initiatives des partenaires comme CIAT, IITA, PICAGL et autres.

Ce chef coutumier invite les propriétaires des concessions à se mettre au travail avec les agriculteurs à la prochaine saison culturale.

Les initiateurs de ce projet ont démontré lors de l’évènement,  les bienfaits des semences de maïs et de haricot riches en vitamine pour le développement de la population paysanne de Kabare. Mais ces semences ne peuvent être distribuées gratuitement il faut respecter l’approche zéro-gratuité et chacun devra faire un effort pour s’en acheter.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner