Kinshasa : Ngoyi Kasanji déguerpi de la maison qu’il occupait à Gombe

L’ancien gouverneur du Kasaï-Oriental et haut cadre du FCC, Alphonse Ngoyi Kasanji, a été déguerpi lundi 17 août par la police de la maison qu’il occupait dans la commune de la Gombe, maison appartenant à l’opposant politique Gabriel Mokia.

Ce déguerpissement est l’exécution d’un arrêt de l’ex Cour suprême de justice rendu en faveur de Mokia depuis 2018. 

Les faits remontent à 1996, l’année au cours de laquelle le tribunal de grande instance de la Gombe avait vendu aux frères de Gabriel Mokia sa parcelle. Celle-ci avait été morcelée en deux : une partie occupée par Ngoyi Kasanji et une autre par un gouverneur de la Banque centrale du Congo.
Kasanji occupera donc la maison litigieuse en 2013, pendant que le dossier était en justice.
Selon Gabriel Mokia, la maison lui a été arrachée début 1997. Et c’est en 2018 qu’il va gagner le procès contre une banque. L’arrêt de la Cour suprême de justice sommera alors l’occupant de la maison de la libérer. Mais il ne va s’exécuter. Depuis vendredi 14 août, une ordonnance du tribunal de grande instance l’oblige à vider le lieu. En revanche, Ngoyi Kasanji affirme que la maison lui appartient. C’est lui qui l’a reconstruite et qu’il n’était pas en procès avec Mokia.
Pour lui donc, il s’agit simplement d’un règlement des comptes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner