RDC : le ministre de l'industrie encourage les opérateurs économiques à accéder aux crédits pour booster leurs entreprises

10 millions de dollars au taux d’intérêt Zéro%, c’est la somme mise à la disposition des entrepreneurs et opérateurs économiques de la RDC par le ministère de l’industrie. C’est pour atténuer l’impact négatif de la Covid-19 qui a affecté beaucoup d’entreprises dans le pays. Cette annonce a été faite mardi 25 aout à Goma par  le ministre Julien Paluku.

C’était au cours d’une journée d’échanges axée sur la politique de financement du Fond de Promotion de l’industrie. Julien Paluku se dit surpris de voir que les opérateurs économiques du Nord-Kivu ne soient pas mobilisés pour bénéficier de ces opportunités.

Il les invite et les encourage de saisir l’occasion, pour bénéficier de 2 millions restants pouvant leur permettre de financer le déficit créé par les effets de Covid-19.

« J’ai plafonné le montant à 500 mille $. Càd, une personne ne peut pas avoir plus de 500 mille $ pendant cette période de Covid, qu’elle rembourse sans intérêt pour atténuer les effets de covid sur son entreprise. Et des gens qui veulent avoir des fonds au delà des fonds Covid, actuellement, le taux d’intérêt est à 3%. Donc, ce sont des opportunités comme ça que nous offrons aux opérateurs économiques à travers la république. Et je suis étonné qu’au Nord-Kivu, on n’a pas pu capter ces fonds-là, a déclaré  Julien Paluku. 

Selon lui, les opérateurs du Nord- Kivu n'ont pas bénéficié de cette opportunité. Voilà  pourquoi il a tenu à  leur parler de vive voix. 

" Je ne sais pas si c’est l’information qui n’est pas passée. Voilà pourquoi, j’ai voulu passer cette information-là, pour permettre à ce que les 2 Millions qui restent à taux 0 %, puissent être captés aussi par les enfants du Nord-Kivu comme d’autres à travers la république ont capté les 8 millions. Comme ça, ça va leur permettre aussi, de financer les déficits qui ont été créés par les effets de covid 19", a souligné ministre de l'industrie.

Julien Paluku cite le complexe THEICOL de Mwesso, le complexe de Butuhe, la minoterie de Kihemba vers Lubero, les entreprises de KAPSA, le centre de production des semences améliorées, qui peuvent être financés. 

"Le ministère est transversal. Il peut financer toutes les activités : agriculture, développement rural, élevage, tout… Et ici, il y a déjà des millions qui sont injectés. Je ne veux pas citer ; Ihusi 2 est construit avec une partie du fonds de FPI », a t il précisé.

Le ministre Julien Paluku Kahongya rassure les opérateurs : s’il y a des commissions qui sont demandées par le FPI pour accéder auxdits crédits, il faut dénoncer. Et les auteurs seront sanctionnés.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner