Kinshasa : le directeur financier de Vodacom RDC et le DG d’OGEFREM en garde à vue

Trois dossiers judiciaires ont été ouverts lundi 14 septembre avec quelques arrestations au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe. D’abord, deux responsables des entreprises Vodacom RDC et OGEFREM ont été placés dans la soirée en garde à vue par la Brigade criminelle de la Police judiciaire des parquets.

Chutoo Omar Muhammad, directeur financier de Vodacom et Patient Sayiba, directeur général de l’Office de gestion du fret multimodal ont passé leur première nuit au cachot du parquet général, où ils sont en train d’être auditionnés en ce moment.

Puis, un autre dossier judiciaire concerne l’affaire du ministère public contre le Fonds national de promotion et de service social que ce dernier récuse.

A la police judiciaire des parquets, le directeur financier de Vodacom a été arrêté pour faux et usage de faux. Selon le parquet, il a falsifié les états financiers pour minorer les impôts et droits à l’Etat. Son arrestation pourra, d’après la police judiciaire, contribuer à mettre fin au coulage des recettes par l’Etat. Vodacom aurait cherché à dissimuler ses vraies recettes.

Invité, Patient Sayiba, DG de l’OGEFREM a été aussi arrêté. Il est auditionné sur deux faits : le premier concerne le contrat du port sec de Kasumbalesa et le second des malversations financières en rapport avec le mandat spécial de la Fiche électronique des renseignements à l’importation (FERI).

Les deux responsables d’entreprises en courent une mise en détention préventive à la prison centrale de Makala.  

Dans une autre affaire qui oppose le ministère public et le ministère des Affaires sociales à la directrice générale du Fonds National de promotion et de service social (FNPSS) après avoir reçu deux convocations sans motif, la directrice du FNPSS a récusé l’avocat général qui instruit le dossier du Fonds. Elle a écrit au Procureur général de dessaisir du dossier le magistrat qui l’a convoquée.

Accusé de partialité, Alice Mirimo demande donc au chef du parquet de confier l’affaire à un autre magistrat afin de s’assurer d’une bonne administration de la justice.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner