Tshopo : la population de Yandjali retranchée en forêt après le déploiement des policiers

La population de la localité Yandjali, en territoire d’Isangi, dans la province de la Tshopo, est retranchée en forêt depuis lundi 14 septembre après le déploiement des éléments de la police dans cette contrée.
Ces policiers ont reçu la mission de sécuriser le patrimoine de la société Busira-Lomami, dont plusieurs biens ont été pillés vendredi 11 septembre par la population locale.

Le pillage des biens de la société Busira-Lomami par la population de Yandjali est consécutif à un jugement de la justice, prononcé en faveur de cette société. Son exécution a conduit à la destruction des habitations érigées dans la concession querellée entre les deux parties, puisque considérées comme anarchiques.

« Vous ne pouvez pas revendiquer par des actes de barbarie. Non ! Les gens avertis savent que nous sommes allés en justice et en justice on a tranché. On n’est pas d’accord avec le jugement et nous allons en appel », a condamné le ministre provincial en charge de la justice, intérieur et sécurité, Jean Tongo Bandamali.

Le président de la société civile d’Isangi, Joseph Bassay, qui désapprouve également ce comportement, dénonce les pillages des biens de la population par ceux qui sont censés les protéger :

« Les policiers ont pillé à leur tour la population. Ils ont pris tous leurs biens, ils ont cassé les maisons, les boutiques, c'est ce qui a provoqué la fuite des femmes et des enfants en forêt. Ça, nous dénonçons ! » 

Busira-Lomami est une usine de production d'huile de palme. Elle est l’unique société opérationnelle dans le territoire d’Isangi.  
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner