Nord-Kivu : la justice militaire récupère les deux armes ravies aux militaires FARDC par des jeunes à Oicha

La justice militaire a récupéré les deux armes ravies dans la nuit de dimanche à lundi 14 septembre aux militaires FARDC par des jeunes en patrouilles parallèle à celle des forces de défense et de sécurité à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni (Nord-Kivu).

Ces deux armes de type AK47 ont été remises mardi 15 septembre aux enquêteurs de l’auditorat supérieur près la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu dans les locaux de la paroisse catholique Saint-Esprit d’Oicha.

Selon des sources sécuritaires, c’est lundi dans l’après -midi que cinq personnes sont parties remettre ces deux armes au curé de cette paroisse. Le prêtre, va à son tour contacter l’administrateur adjoint du territoire de Beni pour l’informer de la situation. Les sources judiciaires précisent qu’un procès-verbal d’objets saisis a été élaboré lors de la récupération de ces deux armes.

Dans la nuit de dimanche à lundi 14 septembre, deux civils ont été tués par balles, cinq autres blessés et deux armes emportées au cours d’une altercation entre un groupe des jeunes et des éléments des forces de l’ordre au quartier Masosi à Oicha. Lundi, un militaire a été tué par les manifestants et son corps jeté dans une fosse septique. La justice militaire, qui a ouvert les enquêtes, cherche à élucider les circonstances de cette tuerie et en identifier les auteurs.  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner