Incursion des Maï-Maï à Lubumbashi : la situation est sous contrôle des forces de l’ordre

La situation à Lubumbashi est sous contrôle rassurent les sources militaires et la traque des insurgés continue, après l’incursion des Maï-Maï Bakata Katanga ce samedi 26 septembre. La vie reprend petit à petit au centre-ville. Jusqu’ à présent, on ignore les revendications de ces insurgés qui sont entrés dans la ville.

Cette nouvelle entrée des insurgés dans la ville inquiète la population qui se demande, par quels mécanismes ces hommes armés pouvaient parcourir la ville sans être appréhendés par les forces de l'ordre. 

Les sources locales renseignent que c’était aux environs de minuit que ces insurgés se sont signalés. Ils provenaient de plusieurs coins de la ville avec comme point de chute la grande place de la poste au centre-ville de Lubumbashi.

Munis des fusils et d’armes blanches, ils avaient des bandeaux des couleurs rouges et blanches autour des têtes et arboraient leur drapeau. Ils portaient sur eux des amulettes et des petites bouteilles contenant les gris-gris. Les forces de l'ordre sont arrivés sur place pour les déloger.

Il y a eu des échanges des tirs  et plusieurs assaillants sont tombés indiquent les sources contactées par Radio Okapi.

 Après leur fuite, il y en qui se sont reconstitués. Certains sont allés investir la station provinciale de la Radiotélévision nationale Congolaise. D'après un journaliste qui était présent et en cachette, il les a entendus chercher le studio de la radio.

Ces insurgés ont mis la main sur un policier de garde à qui ils ont ravi l’arme et lui ont amputé le bras avant de s'enfuir à l’arrivée du renfort.  Ils se sont dispersés à travers la ville. C’est ainsi qu'ils ont été vus dans plusieurs quartiers. Certains ne sachant où aller ont été arrêtés par la population avant de le confier entre les mains de l’armée.

Jusqu’à présent difficile d'avancer un quelconque bilan. Toutefois, certaines sources indépendantes parlent de plusieurs morts dans le camp des Maï-Maï. D’autres sont arrêtés. On signale aussi des pertes en vies humaine dans les rangs des forces de l'ordre, mais aussi des blessés dont un officier de la police.

Notons que cette situation intervient quelques heures seulement après le soulèvement des prisonniers de la prison de Kasapa à Lubumbashi. Ils ont incendié plusieurs bâtiments. La police et l'armée sont arrivées sur place pour maîtriser la situation. Il y a eu plusieurs blessés graves. Là aussi, difficile de savoir s’il a y eu des morts.  Aucune source officielle ne s’est encore exprimée à ce sujet.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner