Le Phare : « Belgique : Fatshi reçu hier au Palais royal »

Revue de presse du mardi 29 septembre 2020

La visite du Président Félix Tshisekedi en Belgique est commenté par certains médias congolais.

Le chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, en séjour à Bruxelles depuis le week-end, était l’hôte, lundi 28 septembre 2020, au Palais Royal, du Roi Philippe, rapporte Le Phare.

Le journal croit savoir que les deux personnalités, dont les pays sont liés par un long passé commun, ont échangé autour des relations bilatérales et des problèmes d’intérêt commun.

L’agenda de Félix Antoine Tshisekedi en Belgique prévoyait, une rencontre avec des investisseurs et les milieux économiques de ce pays, conclut le quotidien.

La première ministre du Royaume de Belgique a offert dimanche 27 septembre 2020, un dîner en l’honneur du président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, indique de son côté 7sur7.cd.

Le site web révèle qu’au cours de ce dîner, Sophie Wilmès et Félix Tshisekedi ont évoqué notamment les relations bilatérales entre la Belgique et la RDC.

Le G13 présente son rapport

Dans un autre registre, les médias commentent le rapport élaboré par le groupe de 13 personnalités qui ont organisé une conférence de presse lundi 28 septembre à Kinshasa.

Les signataires de l’appel du 11 juillet insistent pour mettre à profit la session parlementaire de septembre afin d’engager les réformes électorales et éviter l’implosion du pays, indique Forum des As.

Le groupe de 13 personnalités, signataires de l’appel du 11 juillet en faveur d’un consensus sur les réformes électorales a, par la bouche du leader de l’ENVOL, Delly Sesanga, répondu à la présidente de l’Assemblée nationale qui avait soutenu sur Top Congo FM que la session parlementaire de septembre est essentiellement budgétaire, rappelle le tabloïd. Et donc pas de place pour d’autres matières, allusion faite à la proposition de loi déposée par le G13. Pour l’élu de Luiza (Kasaï Central), l’alignement d’une loi à l’agenda de la chambre basse du Parlement n’est pas une faveur, mais plutôt un droit reconnu à tout élu du peuple, indique le journal.

Il faut "inscrire le financement des élections en ordre de priorité dès l’adoption de la loi des finances 2021, en tenant compte d’un secteur majeur qu’est celui de la sécurisation du processus électoral",  préconise le Groupe de 13 (G13) personnalités politiques et de la Société civile dans leur feuille de route rendue publique ce lundi 28 septembre au cours d'un point de presse à Kinshasa, ajoute Mediacongo.net.

Il propose pour cela de "créer, par une loi des finances, un compte d’affectation spéciale «financement des élections», devant recevoir les quotités annuelles du plan de financement pluriannuel de la CENI, le solde du compte spécial devant être reporté automatiquement sur l’année suivante", renseigne le site web.

Joseph Kabila n’avait pas reçu les membres du G13 pour les consultations en faveur d’un consensus sur les réformes électorales, rappelle Actualite.cd.

Mais le groupe de 13 personnalités a tout de même transmis à l’ancien président de la république le rapport de ses consultations, fait remarquer le portail.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner