La Prospérité : « Résolutions issues de la médiation de Jolino Makelele : Kasonga Tshilunde rejette en bloc ! »

Revue de de presse du mercredi 30 septembre 2020

Les médias parus ce mercredi reviennent sur le conflit qui persiste au sein de l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC).

Le président sortant de l’Union nationale de la Presse au Congo, Joseph-Boucar Kasonga Tshilunde, s’accroche à son fauteuil et a confirmé la tenue du 9ème Congrès de l’UNPC prévu du 5 au 7 octobre prochain à Moanda, dans le Kongo Central, rapporte La Prospérité.

Une position contraire, en effet, au protocole d’accord de réconciliation entre les deux camps dissidents, sous la médiation du ministre d’Etat en charge de la Communication et Médias, Jolino Makelele, ajoute le journal.

Devant la presse, explique le quotidien, le Comité Directeur en place de l’UNPC a remis en cause les résolutions assorties de la rencontre du lundi 28 septembre dernier sous la médiation du porte-parole du Gouvernement qui a joué au sapeur-pompier pour mettre fin aux différends qui ont longtemps gangréné cette association des journalistes.

Pour Le Phare, M. Kasonga ignore la médiation du ministre Makelele. Alors qu’on pensait que le protocole d’accord signé par les deux camps, le lundi 28 septembre 2020 au cabinet du ministre de la Communication et Médias, Jolino Makelele, venait de réconcilier les frères ennemis, rappelle le tabloïd, on a enregistré, quelques heures après, son rejet pur et simple par le président en exercice de l’UNPC, Boucard Kasonga Tshilunde.

            L’intéressé a du reste confirmé sa position au cours du point de presse qu’il a animé mardi 29 septembre au siège de cette organisation. Le Président en exercice a annoncé, entre autres décisions, celle d’être candidat à sa propre succession, regrette le journal.

Les membres du Comité organisateur rejettent ainsi les résolutions prises par le ministre d’Etat, qui selon eux, sont à la base du désordre au sein de la corporation en ce qui concerne la tenue de la neuvième édition du congrès de l’UNPC, prévu du 5 au 7 septembre 2020 à Moanda dans la province de Kongo-Central, ajoute Zoom-Eco.net.

D’après le rapporteur de la Commission des cartes de l’UNPC, Jean-Marie Basa, le ministre de la communication et médias aurait demandé 40% en cascade sur l’enveloppe globale de 100 mille dollars décaissée par la Fondation Denise Nyakeru pour financer ce Congrès, révèle le site web.

« Congrès UNPC: l’enveloppe de 100.000 $ de Denise Tshisekedi au centre des tensions, le ministre Jolino Makelele exige sa commission de 40% (Basa) », titre Mediacongo.net.

Le portail reprend les propos de Basa en ces termes : « Tout ce que le ministre a dit hier ça n’engage que lui-même. Il n’a aucun pouvoir sur nous et l’UNPC n’a pas d’argent à donner à ceux-là qui demandent des pourcentages. Nous n’avons pas les 40% à donner au ministre. Nous ne reconnaissons pas les résolutions prises par lui ».

Le ministre d'État en charge de la Communication et Médias, Porte parole du gouvernement, David-Jolino Makelele s'est inscrit en faux contre les allégations portées contre lui l'accusant d'avoir exigé aux responsables de l'Union nationale de la presse  40% de 100 000 dollars américains offerts par la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi pour l'organisation du Congrès à Moanda (Kongo Central), renseigne Actualite.cd.

"Je ne vois pas, auprès de qui je me serais présenté pour chercher l'argent et personne ne peut en apporter la preuve. En réalité, les gens ont compris qu'ils sont mal barrés, ils sont mal gérés. Ils cherchent à qui attribuer la responsabilité pour ne pas se justifier. C'est triste qu'à ce niveau de responsabilité, on en vienne à inventer des choses aussi graves. Moi, mon honneur n'a pas de prix. Ma dignité non plus ", a déclaré Jolino Makelele dont les propos sont repris par Actualite.cd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner