Incursion des Bakata Katanga: Gabriel Kyungu condamne "le jeu de faire mourir les enfants d'autrui "

Le président national de l’Union nationale de fédéralistes du Congo ( UNAFEC), Gabriel Kyungu wa Kumwanza, condamne, samedi 3 octobre, les "tireurs des ficelles", qui envoient "les jeunes à la mort". Il l'a dénoncé, lors d'un point de presse organisé à Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Une semaine plus tôt, les miliciens Bakata Katanga ont fait une incursion à Lubumbashi, faisant mort d'hommes.
Gabriel Kyungu met en garde ceux qui attisent la fibre tribale et qui veulent opposer les communautés pour créer la division. Il l’a dit ce samedi au cours d’un meeting organisé dans la commune de Kenya à Lubumbashi. Kyungu wa kumwanza
« Ça nous a beaucoup attristé ça nous a beaucoup interpellé à quelque niveau que ce soit. Ça devient récurrent ça devient très dangereux. C’est-à-dire que les gens croient que ça devient du sport de faire tuer les enfants d’autrui. Je m’insurge contre cette tendance de pouvoir induire toute la population en erreur. Quoi qu’on dise, quoi qu’on fasse le Congo est un", a déclaré M. Kyungu.

Selon lui, tout Congolais est chez lui, là où il se trouve, qu'il soit du Nord, du Sud, de l’Est, du Centre et que la politique de diviser les communautés diviser les tribus diviser les clans est une politique suicidaire, qui ne peut nous amener que vers une catastrophe.

"J’ai lancé un appel à ceux qu’on appelle ici les Kasaiens et pourtant des congolais et ceux qui sont appelés les katangais et pourtant des congolais ils doivent éviter de tomber dans ce sale jeu. Et bien ceux qui veulent regagner le pouvoir ont tout intérêt à les voir s’entre déchirer s’entretuer comme ça ils viennent se poser en arbitre et salir le pouvoir en place pour pouvoir regagner le pouvoir", a indiqué Gabriel Kyungu.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner