Lubumbashi : vive tension au quartier Luwowoshi à la suite du meurtre d’un étudiant


Une vive tension a été observée mardi 6 octobre au quartier Luwowoshi dans la commune Annexe de Lubumbashi, à la suite du meurtre d’un étudiant par des bandits armés et en uniforme des forces de l’ordre non autrement identifiés.  

Le responsable du groupe thématique gouvernance paix et sécurité de la société civile du Haut-Katanga, Bertin Tshoz, indique que ces bandits armés ont aussi abusé de plusieurs jeunes filles : 

« Vers 3 heures du matin, il y a eu des personnes en tenue bleue avec des jeeps, non autrement identifiées, qui ont visité le quartier Luwowoshi cellules Kitanta et Kalulako. Ces assaillants sont arrivés dans une parcelle d’un responsable religieux et ils ont violé quatre filles. Et sept maisons ont été visitées et après ils ont quitté et endroit pour se diriger vers les arrêts qu’on appelle ‘arrêts mère’, où ils ont tiré sur un étudiant qui est décédé il y a eu encore d’autres filles qui ont été violées. » 

 La société civile recommande aux autorités policières et sécuritaires d’agir pour sécuriser les habitants de la ville : 

« La population de Lubumbashi a tant souffert. Vous devez faire tout parce que vous avez eu le mandat de sécuriser cette population et vous devez la protéger. Aidez cette population je crois qu’au moment où la population va vivre dans la quiétude tout marchera. »   

Le bourgmestre de cette commune confirme la mort de ce jeune homme, mais il dit ne pas être informé de cas de viol.  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner