RDC : 12 otages libérés par des miliciens à Kabambare

Douze personnes ont été mercredis enlevés par des Mai-Mai présumés Hapa na pale puis libérées entre les villages de Mutupeke et Mutuka dans le secteur sud-est du territoire de Kabambare en province du Maniema, frontalière du Tanganyika. L’incident provoque un grand émoi dans la zone.  La société civile locale appelle les autorités à la sécurisation des populations civiles.  

C’est l’intervention des éléments FARDC, déployés dans le secteur de Lukolo, qui a permis la libération de ces douze otages. Toutes ces personnes (onze civils et un policier) ont été victimes d’enlèvement entre les localités de Mutupeke et Mutuka, a 36 et 37 kilomètres au nord-ouest de Bendera, mais dans le territoire de Kabambare ( Maniema).    

Les victimes parlent de dix-huit miliciens Hapa na pale, armés de fusils AK 47, comme auteurs présumés de cet enlèvement. Celui-ci est survenu jeudi dernier autour de 7 heures locales.  

« Ce sont des Mai-Mai Hapa na pale, des troupes de Mundus. Il y a eu aussi des femmes qui partaient aux champs. Après les avoir pillés, ils les ont libérés tous sans d’autres conditions », a affirmé un témoin.   

Parmi les victimes civiles, six sont des motards et cinq, des femmes qui avaient emprunté à pied l’axe routier Bendera-Lukolo.   

Les victimes ont été relâchées vers 11 heures, mais après avoir été dépouillées de tous leurs biens de valeur. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner