Nord-Kivu : la MONUSCO et les FARDC s’engagent à renforcer les patrouilles à Kamango

Le commandant de la brigade d’intervention de la MONUSCO (FIB) s’est rendu jeudi 15 octobre à Kamango, village situé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Beni, dans la chefferie de Watalinga, en territoire de Beni. Ensemble avec les responsables des FARDC, ils ont convenu de renforcer les patrouilles mixtes dans la région.

Selon des sources sécuritaires, à son arrivée à Kamango, le commandant de la brigade d’intervention de la FIB, général Jacob Monwabisi Dyakopu, a échangé avec le commandant du régiment des FARDC basé à Kamango, le colonel Anaphos Baburwa. Ces deux personnalités ont parlé de l’accessibilité de Mbau-Kamango-Semuliki-Nobili ainsi que des localités jadis sous contrôle des groupes armés et aujourd’hui récupérées par les FARDC.

Au cours de leur entretien, il a été aussi question de la sécurisation des points kilométriques, où ont eu lieu les derniers incidents sécuritaires, notamment au PK 36 et 48. Ils ont décidé de renforcer la sécurité par des patrouilles mixtes permanentes dans cette zone.

Selon eux, si le mécanisme des alertes sécuritaires pose encore des problèmes, le commandant du contingent tanzanien dans la région, le major Allan Chambo, a demandé à la population d’adresser toujours les informations sécuritaires à qui de droit pour que des solutions rapides soient trouvées :

« Les informations doivent être directement envoyées au chef, aux FARDC et à nous. Ce sont là ceux qui s’occupent de la sécurité. Même pour les patrouilles, nous travaillons ensemble. Nous quittons ici pour Nobili, Kamango pour Kinkiki même jusqu’à Ndama. Nous patrouillons même Mukakati et toute la région de Semuliki. Voilà la raison même de cette accalmie car nous sommes ensemble. »  

Un retour progressif de la population, qui avait fui cette localité à cause de l’insécurité, est observée ; bien que les activités socio-économiques tournent encore au ralenti.  

L’objectif de la mission du commandant de la brigade d’intervention de la FIB, général Jacob Monwabisi Dyakopu, était d’évaluer ensemble avec le commandant du régiment des FARDC dans la région la situation sécuritaire. Il a recommandé notamment l’amélioration de la qualité de travail fait par les troupes, à l’issue d’une parade qui a clôturé sa mission.

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner