Kasaï-Central : plus de 120 femmes mortes pendant l’accouchement en 8 mois

Plus de cent vingt femmes sont décédées, entre janvier et août derniers au Kasaï-Central, des suites des accouchements, selon le Programme national de santé de la reproduction (PNSR). Pour mettre fin à cette situation, l’exécutif provincial a installé, mercredi 14 0ctobre à Kananga, un comité de surveillance des décès maternels. Le ministre province de la Santé assure que son gouvernement va accompagner cette structure afin qu’elle produise des résultats escomptés.

Ce comité de surveillance est piloté par le chef intérimaire de la Division provinciale de la santé. Il a reçu mandat d’analyser notamment les causes des décès dus à la maternité, en vue de proposer des solutions idoines à l’autorité provinciale.

Le coordonnateur provincial du PNSR, Papy Ntumba, explique qu’il est facile d’éviter des décès liés à la maternité en province. Il encourage les femmes enceintes à recourir aux consultations prénatales et à s’abstenir surtout des méthodes traditionnelles d’accouchement.

De son côté, le ministre provincial de la santé, Félicien Tshisekedi, rassure ce comité de l’accompagnement de son gouvernement. Selon lui, l’exécutif provincial va tout mettre en œuvre pour permettre à cette structure de réussir sa mission.

Au Kasaï-Central, la modicité de salaires ou primes des prestataires de santé crée leur désintéressement, l’une des causes de certains décès dus à la maternité.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner