Nord-Kivu : le SYECO décrète une grève illimitée à Butembo

Le Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) a déclenché lundi 19 octobre une grève illimitée dans la ville de Butembo au Nord-Kivu. Son conseiller technique, Jean Kesereka Kaposo, affirme que cette grève intervient après l’expiration de l’ultimatum de huit jours, lancé au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), pour exiger le paiement des enseignants nouvellement engagés « nouvelles unités ou NU », la suppression des zones salariales et sa démission.

Le SYECO section de Butembo précise que la grève déclenchée est illimitée dans le temps.

Il menace de faire un sit-in devant le bureau de tout chef d’établissement qui ira à l’encontre de cette décision. Ce dernier devra ainsi payer le salaire des « nouvelles unités » indique, Jean Kasereka Kaposo.

« Je sais qu’il y aura de gens qui n’auront pas le courage de boycotter. La stratégie est que nous allons descendre dans les écoles de ceux qui refuseront de boycotter pour qu’elles paient les autres NU. Si ces écoles fonctionnent, malgré le mot d’ordre de la grève, ça signifie qu’elle a déjà l’argent et nous, nous avons besoin d’argent », a-t-il déclaré.

Au premier jour de la grève illimitée, le mot d’ordre n’a pas été suivi par plusieurs écoles tant publiques que privées. Elles ont fonctionné normalement.

C’est le cas des écoles de la vallée de Kavaghendi où fonctionnent une dizaine d’écoles publiques. Les activités se sont bien déroulées. Seules deux écoles secondaires voisines, ont retourné les élèves suite au décès d’un enseignant.

D’autres élèves rencontrés au centre-ville de retour de l’école, ont tout simplement été refoulés pour insolvabilité des frais scolaires de l’année passée. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner