RDC : des villages d'Irumu désertés à la suite de la recrudescence de l’insécurité


Plusieurs villages en territoire d’Irumu (Ituri) sont vidés de leurs habitants à la suite de la recrudescence de l’insécurité. Après l’incident meurtrier survenu le samedi 17 octobre au marché de bétails à la suite d’une mésentente entre deux ethnies dans la région sur la route nationale numéro 27, plusieurs villages du territoire se vident de leurs habitants. C’est le cas par exemple de Ngalula 1 et 2, Mangiva, Marabo, Maindiba ainsi que le chef-lieu du territoire à Irumu-centre.

D’après des sources locales, après cette attaque, environ 90% de la population ont fui et mènent une vie précaire dans leurs milieux de refuge, craignant des représailles des belligérants.

Le député provincial élu du territoire d’Irumu, David Afitaande, se dit consterné par la situation sécuritaire devenue alarmante dans la région.

Il a appelé la population du milieu, principalement les jeunes à recourir au dialogue pour résoudre leur problème au lieu de faire recourt à la violence.

Ces personnes qui ont fui s’ajoutent à plus d’un million six cent mille déplacés, qui vivent dans des conditions déplorables en Ituri. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner